TRAITEMENTS ET APPROCHES


Dans le but d’atténuer certains symptômes liés au TDAH, il existe des traitements. Les traitements suggérés sont l’approche pédagogique différenciée, des thérapies psychologiques de la modification du comportement et la médication.

L’approche pédagogique différenciée vise un soutien plus personnalisé de l’élève dans l’encadrement et la compréhension des consignes de classe. Un groupe restreint selon les difficultés rencontrées dans une classe régulière peut devenir aussi une solution pour permettre à l’élève TDAH de rencontrer moins d’échecs sociaux. Les thérapies psychologiques comprennent la psychothérapie, la thérapie cognitive comportementale, l’entraînement aux habiletés sociales, les groupes de soutien et l’aide au développement d’aptitudes parentales.

Si l’élève a un diagnostic précis du TDAH, il a été démontré que la médication réduisait radicalement l’impulsivité, améliorait la capacité de l’élève à se concentrer tout en fournissant les efforts demandés. La médication ne règle pas l’ensemble de la difficulté, mais réduit passablement les symptômes liés à l’hyperactivité.

Les traitements visent la réussite de l’élève au plan scolaire et dans ses interactions sociales. Quel que soit le traitement envisagé, la concertation entre le milieu scolaire, le milieu familial et le milieu médical est incontournable si l’on veut que les symptômes soient minimisés. Cette concertation contribuera à l’amélioration du comportement dans les compétences scolaires et sur l’estime de soi de l’élève. De plus, elle permettra aux parents et à l’école de porter un autre regard sur l’élève ou l’enfant souvent dévalorisé et rejeté en raison de son agitation, de son désordre, de son inefficacité et de son échec.